Aller au contenu

Les Invisibles : café-cantine raisonné et solidaire à Rennes

cafe-les-invisibles-rennes

Ces invisibles-là ne se dérobent pas aux premiers regards, elles sont bien là, délicieusement installées en centre-ville de Rennes, rue Jules Simon. Mieux encore, derrière la vitrine de leur café-cantine raisonné Margot et Justine, fondatrices du lieu, et leur cuisinière Justine (aussi) s’activent en salle, en cuisine mais aussi autour d’une démarche solidaire et réfléchie.

Margot et Justine, les deux associées des Invisibles, café-cantine raisonné fraîchement né en janvier 2020, sont avant tout deux amies de lycée, qui, il y a huit ans, se sont imaginées un jour ouvrir un grand et beau salon de thé. Pour la taille, on en est loin, mais pour le beau et surtout pour le bon, Margot et Justine ont relevé leur pari devenu réalité. « Nous voulions un très grand local car nous avions plein d’idées d’évènements : un espace jeux pour les enfants, des ventes de produits d’agriculteurs en direct, de l’épicerie… Mais la réalité a été tout autre ! On savait que la Kitchenette était en vente. Nous sommes allées les voir, cela s’est très bien passé, nous nous sommes retrouvées en elles et on s’est projetées ici », raconte Justine.

De la Kitchenette aux Invisibles

les-invisibles-rennes-equipe

📷 @Margot Riche

Margot, 28 ans, formée en communication digitale et Justine, 29 ans, partie vers l’événementiel et plus particulièrement dans l’organisation de marchés d’agriculteurs à Paris, se retrouvent donc au bout de huit ans, dans leur ville d’origine, à Rennes. C’est le moment pour elles d’entreprendre leur projet de salon de thé. Elles le sentent, sans vraiment savoir pourquoi, ni comment, mais les astres s’alignent. Les deux amies obtiennent leur CAP pâtisserie, finalisent leur projet, trouvent le fameux local, ex-Kitchenette, et ouvrent le 27 janvier 2020. Et derrière ce joli projet se cachent surtout des valeurs et un engagement commun de la part des co-fondatrices des Invisibles. Car les « invisibles », les vrais, ce sont les agriculteurs que Justine a côtoyé lors de salons, et qu’elle avait à cœur de mettre à l’honneur au travers de leurs noms et de leurs assiettes.

« On ne voulait pas juste faire un restaurant, il fallait que cela ait un sens, une valeur ajoutée. On voulait vraiment mettre en lumière les agriculteurs, agir dans une dynamique sociale ».

Des valeurs et du sens, du producteur à l’assiette

les-invisibles-rennes-produits-locaux

📷 @Margot Riche

Dans cet esprit, Margot et Justine composent leur carte uniquement à partir de produits quasi exclusivement français : « Vous ne verrez pas d’avocat, ou d’ananas dans les menus. Nous faisons juste des exceptions sur le thé, le café et le chocolat. Parfois cela peut être restrictif mais nous avons aussi de bonnes surprises, comme celle de découvrir que plein de fermes cultivent de la pastèque ! », explique Justine.

« Nous choisissons nos fournisseurs en fonction de la qualité de leurs produits, leur dimension locale, mais aussi du bien-être animal. Tous ne sont pas bio mais beaucoup travaillent en raisonné. Cela représente un travail de titan pour bâtir un écosystème qui nous ressemble, mais c’est primordial pour nous », ajoute Margot.

Un travail qui donne lieu à des propositions assez alléchantes de petits déj ; une carte de déjeuners hebdo avec au choix : plat, tartine, salade ou soupe ; des bons goûters et une formule brunch où il est possible selon sa faim, de composer son assiette avec 4 ou 6 choix parmi lesquels figurent notamment un fondant chocolat et courgette, une gaufre de patate douce avec œuf au plat et truite fumée ainsi qu’un clafoutis aux fruits de saison…

Un café solidaire en plein cœur de Rennes

Parallèlement, les Invisibles proposent des cafés suspendus en lien avec l’association Les Supendus de Rennes : « Beaucoup de gens donnent et beaucoup reçoivent, nos habitués viennent quasiment tous les jours et c’est ouvert à tous : SDF, mais aussi étudiants, famille mono, des gens dans la galère… », souligne Margot.

Le café-cantine s’est également allié à au réseau Entourage autour de petits déjeuners solidaires. Les filles s’intéressent aussi à l’asso La Cloche qui permet aux personnes dans le besoin de venir charger leur téléphone ou bien aller aux toilettes librement dans l’établissement : « Le but est de s’ouvrir à plein d’autres initiatives mais toujours dans une démarche solidaire », affirme Justine.

les-invisibles-cafe-solidaire-rennes

📷 @Margot Riche

Enfin, Margot et Justine s’inscrivent également dans une démarche zéro déchet avec leurs clients et fournisseurs afin de limiter le gaspillage et les déchets et ont notamment adhéré au système de consigne pour les repas à emporter, En boîte le plat. Et toutes ces initiatives fonctionnent. Non seulement, elles aident ceux qui en ont besoin, mais elles suscitent également l’adhésion et la curiosité des clients à qui Justine et Margot aiment souvent demander leur ressenti : « pas pour avoir cinq étoiles sur Trip Advisor, mais pour donner du sens. »

Leurs bonnes adresses rennaises…

Justine : O’ thé gourmand, Chez Meh ou Le Petit Hanoï, une bonne crêperie !

Margot : Café Albertine, Oh My Biche, Origines.

📍 Les invisibles – Café-cantine raisonné

Petit-déj |Déjeuner | Goûter | Brunch

Sur place & à emporter

2 rue Jules Simon, 35 000 RENNES

Lundi – Mardi – Jeudi – Vendredi : 8h – 18h

Samedi : 10h – 18h / Dimanche : 10h-15h (brunch)

📍 Instagram : @lesinvisibles.rennes 

Prolongez la lecture : La Grenouille à grande bouche : restaurant participatif à Rennes