Aller au contenu

La Fabrique du mouchoir : itinéraire d’une rennaise ambitieuse

la-fabrique-a-mouchoir-lin-rennes

À 28 ans, Adèle est déjà une entrepreneure à la volonté bien dessinée. Depuis deux ans, elle se consacre sans relâche à son projet de fabrication et commercialisation de mouchoirs en tissu made in France qu’elle porte seule sur ses épaules endurcies. Confinement, crise économique, chômage, rien ne l’a arrêtée ces derniers mois ! Résultat, La Fabrique du mouchoir est enfin lancée et les commandes se multiplient. Rencontre avec cette rennaise ambitieuse.

adele-la-fabrique-du-mouchoir

@Adèle Loison – fondatrice de la Fabrique du mouchoir

Se lancer dans un projet d’entreprise, ça fait rêver. Mais pour aller jusqu’au bout, il faut savoir soulever des montagnes, se remettre en question et avancer, sans cesse. C’est l’état d’esprit d’Adèle, même pas 30 ans et déjà forte d’une belle expérience. Avec 1000 euros en poche, cette rennaise motivée se lance dans le grand bain en décembre 2019, le jour où elle pose sa démission. Fini le CDI, bonjour l’entrepreneuriat ! “J’ai quitté mon job puis j’ai commencé à réfléchir à ce projet de mouchoirs en tissu qui me trottait dans la tête depuis plus d’un an.“

Le mouchoir en tissu : pour ou contre ?

Janvier, février… Adèle prend les devants et lance un sondage afin de récupérer un maximum d’information sur le mouchoir en tissu grâce aux réseaux sociaux. “J’ai récolté plus de 450 témoignages, une mine d’or ! Je voulais lancer un mouchoir accessoire plus qu’un simple bout de tissu que tu utilises quand tu as un rhume. Celui qu’on prend quand on a la goutte au nez sur son vélo le matin ou après une bonne séance de sport. Mais aussi l’allié de nos émotions, qui accompagne nos larmes de joie, de peine, etc.“ Le sondage est concluant.

mouchoir-tissu-lin-la-fabrique-du-mouchoir-rennes

@La fabrique du mouchoir

Adèle réalise que même si le mouchoir en tissu ne fait pas l’unanimité, il fait réagir ! Tout le monde n’est pas forcément d’accord sur son utilisation, ce qui lui donne encore plus envie de relever le challenge. “ Les gens qui utilisent le mouchoir en tissu ne reviendraient pour rien au monde au mouchoir en papier alors que l’inverse est possible. Le mouchoir devient donc sentimental et moins irritant pour le nez. Des arguments de poids pour convaincre. Il est aussi plus hygiénique contrairement à ce qu’on peut croire car les habitués le lavent dès la première utilisation. Alors que, à l’inverse, 2/3 des personnes interrogées ont avoué utiliser leur mouchoir en papier une fois ou plus avant de le jeter.“ Tiens, tiens… serions-nous plus crados avec le kleenex ? “Et puis, soyons honnêtes ! Aujourd’hui, tout le monde achète des couches lavables, des disques en tissu à démaquiller et des culottes de règles alors jeter son mouchoir usagé à la machine à laver n’est pas plus compliqué.

Opération séduction pour monter sa boîte

Monter sa boîte, c’est aussi savoir convaincre.

Dans ce milieu, il faut être une bonne commerciale pour emporter les gens dans son projet. Il a fallu convaincre les banques d’abord, un vrai parcours du combattant. On m’ouvrait grand la porte mais au moment de me financer, il n’y avait plus personne ! Quand mon projet a fini par être accepté, j’ai cru qu’on me faisait une blague.

Pareil avec les fournisseurs. Adèle va à leur rencontre, se présente et se bat pour en faire ses partenaires. “Ce n’est pas étonnant. En 30 ans, 90% des entreprises textiles françaises ont disparu. C’est normal qu’ils soient frileux.“ Et puis la tendance est au made in France, au local, au 100% éco-responsable. Les demandes de start-ups affluent aux quatre coins de l’hexagone. Il faut donc montrer patte blanche et prouver la viabilité de son projet. “J’ai passé de véritables entretiens d’embauche mais je ne regrette pas aujourd’hui !“

À la conquête du Made in France depuis Rennes

Là encore, trouver du 100% made in France demande de se retrousser les manches. “C’était important pour moi de sortir un produit simple et le plus écoresponsable possible. Quand on voit le coton bio par exemple, on ne sait pas d’où il vient, ni selon quels critères il est produit, variables selon les pays.“ Adèle tombe par hasard sur un article expliquant la fabrication du lin. Il pousse en 100 jours en France, entre la Normandie et le Nord-Pas-de-Calais et ne nécessite aucune technique d’irrigation particulière ni OGM. Bingo ! Ce sera du lin.

“ Une fois récolté, le lin est ensuite séché pendant plusieurs jours pour que la tige se sépare de la fibre. C’est là qu’il faut être ingénieux car il n’existe plus d’entreprise française qui transforme cette fibre en fil. Il a donc fallu chercher un nouveau partenaire en Europe tout en conservant mes critères très stricts de qualité. J’en ai trouvé un seul ! Un français basé en Pologne qui ouvrira l’année prochaine une antenne en France justement. “

Adèle trouve ensuite deux ateliers de confections dans l’ouest, près de Cholet. “Au final, mon mouchoir est à fait en France à 90% et les 10% restants proviennent d’une filature européenne en attendant l’année prochaine. “

Préparez votre liste à la mère Noël !

Là encore, Adèle a su réagir pour anticiper les fêtes de fin d’année. “Je devais recevoir mes mouchoirs en juin mais avec le confinement, mon fournisseur a pris du retard. Pour les avoir le plus tôt possible, je suis donc allée récupérer le lin moi-même dans le nord de la France pour fournir ensuite l’atelier de confection. Le délai de fabrication est d’environ trois semaines donc je n’avais pas le choix si je voulais être dans les temps pour Noël. On peut dire que je me suis fait mon petit go fast. Je suis allée chercher ma cam’ pour la livrer.“

Deux modèles de mouchoirs existent actuellement, blanc ivoire et bleu celadon que vous recevrez dans un coffret cartonné et en partie ensemencé. “Ils sont volontairement unisexes, adaptés à toutes les générations avec une finition très travaillée qui m’a été inspirée par d’anciens mouchoirs en tissu que m’avait donnés ma grand-mère“.

À l’avenir, Adèle envisage déjà d’élargir sa gamme pour les cadeaux d’affaires et les mariages. D’autres idées suivront, aucun doute là-dessus !

📍 La Fabrique du mouchoir : https://www.lafabriquedumouchoir.com

📍 Instagram : la_fabrique_du_mouchoir

Découvrez aussi  Les sérigraphies Rennes c’est bien pour pimper votre intérieur