Aller au contenu

Agence Sensible à Rennes : la structure collaborative au service des habitants

agence-sensible-carrefour-18-rennes

Ils s’appellent Marion et Manu. Tous deux issus du milieu culturel, ils se sont lancés il y a sept mois, dans la création de leur Agence Sensible, une structure collaborative aux projets portés pour et avec les habitants des quartiers où ils s’implantent. Entre échanges artistiques, culturels et expérimentations, on a souhaité comprendre d’où leur venait cette énergie créative !

agence-sensible-rennes

Crédit photo @Bertille Louveau

En quoi Agence Sensible est-elle tournée vers les quartiers ?

La démarche de faire “pour et avec les habitants“ prend tout son sens au cœur d’un quartier. Dans notre fonctionnement, on s’établit tous les 3-4 mois au sein d’une structure (centre social, local communal, etc.) afin de mieux s’imprégner du lieu et d’échanger plus facilement avec ses habitants. C’est ce qu’on appelle entre nous, le “nichage“. L’idée étant d’y rester un an. Par exemple, on a commencé en s’installant dans les locaux de Carrefour 18 (centre social) au Blosne. Ce qui nous a permis de monter notre premier projet à partir des besoins des habitants de ce quartier.

C’est tout naturellement qu’on a choisi Rennes pour débuter puisqu’on est tous les deux Rennais.

Mais, à l’avenir, on pourra aussi se déplacer en zones rurales, par exemple, si le besoin se fait ressentir ou si une commune fait appel à nous.

Que proposez-vous au quartier dans lequel vous vous établissez ?

Quand on s’est rencontrés il y a cinq ans, on ressentait le besoin de monter notre propre structure, de créer nos projets et de défendre nos valeurs : le collaboratif, l’expérimentation, l’agilité, l’apprentissage mais aussi l’auto-formation. Dans un esprit de réciprocité, en arrivant dans les locaux de Carrefour 18, on a tout de suite demandé ce qu’on pouvait apporter en échange de leur hospitalité. On a alors pris le temps de découvrir les lieux, d’échanger avec l’équipe présente sur les besoins des habitants pour mieux s’imprégner. Ensuite, on a proposé un projet culturel et artistique adapté et avec du sens. C’est comme ça que nous avons monté notre premier atelier autour de la notion de courage.

Comment s’est passée la rencontre avec les habitants lors de cet atelier ?

C’était super ! Au départ, on a démarré de l’endroit où on était, puis on a demandé à chacun.e de nous désigner une personne qui, pour elle/lui, était courageux.se. Et ainsi de suite. Cet atelier nous a permis de rayonner dans le quartier et de sortir des terrains de visibilité habituelle pour trouver de nouvelles personnes. C’est l’idée de travailler le lien et de sublimer les gens. Dans cette dynamique de groupe, on a ensuite présenté des images de postures de courage (super-héros, chevalier, boxeuse, danseur de flamenco, etc.) et proposé à chacun.e de choisir un accessoire un peu cliché de l’héroïsme (casque, épées, etc.).

agence-sensible-rennes-carrefour-18-blosne

Crédit photo @Agence Sensible

Ensuite, on est sortis dans le quartier pour réaliser une mise en scène et des photos par l’artiste Ingrid Borelli. Il nous reste le plus gros à faire mais, dans l’idée, on pourrait envisager une série de portraits à venir et une exposition au Blosne.

Un beau projet en cours à Rennes donc, mais loin d’être le seul ?

Exactement ! On se disait justement ce matin qu’on est plutôt endurants en ce moment (rires) ! En parallèle de nos nichages, on travaille sur plusieurs projets culturels toujours dans l’esprit du collectif. Il y a Opéramorphose à la rentrée de septembre à l’Opéra de Rennes sous la forme d’un marathon créatif. On y questionne l’opéra en le confrontant aux enjeux sociétaux et contemporains mais aussi aux nouveaux usages du numérique. On s’occupe également d’un laboratoire de création autour du théâtre d’objets. Il y a aussi la préparation du festival rennais Les Banquets qui aura lieu en décembre avec un groupe de réflexion autour de l’art et de l’alimentation. Autre bonne nouvelle, on rejoint l’incubateur TAG35 qui nous accompagnera toute l’année sur différents angles de notre développement (communication, financement, économie sociale et solidaire, etc.)

Qu peut-on vous souhaiter pour cette rentrée 2020 ?

Toujours autant de plaisir, de cohérence et d’humour ! Pourquoi pas également se faire une petite place dans l’urbanisme culturel pour aller encore plus loin.

Pour suivre l’actualité d’Agence Sensible :

📍 Facebook @agencesensible

Prolongez la lecture : Hôtel Pasteur à Rennes : un acte culturel dans la ville