Aller au contenu

La nuit des temps : librairie rennaise généraliste et engagée au coeur de la ville

la-nuit-des-temps-librairie-rennes

Pendant l’été 2017, au moment où je suis retournée vivre à Rennes depuis Paris, une nouvelle librairie ouvrait sur le quai Emile Zola juste en face de la passerelle. « La Nuit des temps », une librairie généraliste mais engagée, propose des publications féministes, LGBTQ+, antiracistes, portées sur l’environnement et les luttes sociales en général. Le genre de librairie où on va pour se sentir bien mais aussi pour découvrir, apprendre, se remettre en question. Autrement dit, le genre d’endroit qui, pour moi, a confirmé le choix d’avoir déménagé à Rennes.

Presque quatre ans plus tard, Ayla et Solveig, les fondatrices de « La Nuit des temps », me racontent un peu de leur aventure.

Des BD aux essais engagés

Quand on rentre dans « La Nuit des temps », on sent aussitôt que tout a été pensé pour accueillir les lect.eur.rice.s. La lumière des baies vitrées ouvertes sur la Vilaine baigne les couvertures colorées, disposées dans un ordre chaleureux et invitant le regard. Comme dans toute librairie généraliste, les livres sont rangés en fonction du genre : fiction, essais, cuisine, jeunesse, arts, etc. Ici, vous pouvez dénicher l’ouvrage que vous désiriez depuis des semaines ou flâner au gré de vos envies jusqu’à tomber sur le titre ou la quatrième de couverture qui vous arrête, vous questionne.

librairie-la-nuit-des-temps-rennes

Ayla Saura et Solveig Touzé, fondatrices de la librairie « La nuit des temps » – 📷 Julien Saura

C’est aussi l’avantage d’une librairie de petite taille (80 m2) : les essais sont à quelques mètres des romans, pas besoin, donc, d’être un.e habitué.e pour découvrir les nouvelles sorties en sciences humaines sélectionnées avec soin par les libraires, expertes dans ce domaine.

Ce choix va dans le sens du temps : Ayla et Solveig expliquent en effet que la littérature engagée s’ouvre de plus en plus au grand public. On le voit, par exemple, avec le renouveau de la BD féministe.

Une librairie made in Rennes en plein essor

librairie-generaliste-engagee-rennes

Librairie La nuit des temps – Rennes – 📷 Julien Saura

Quand on pense à une librairie, on a souvent l’image d’une vieille boutique vide et poussiéreuse, où les livres s’accumulent jusqu’au plafond, sorte de temple d’un savoir perdu et sacralisé. « La Nuit des temps », c’est tout le contraire, et c’est tant mieux. C’est un espace vivant, ouvert, et accueillant.

Comme me le rappellent Ayla et Solveig, la lecture est d’abord un loisir ; c’est d’ailleurs pour cela que de nombreu.x.ses Français.e.s se sont précipité.e.s sur les livres depuis le premier confinement. Avec la fermeture des lieux culturels et sportifs, des bars et restaurants, les livres, et en particulier les romans, restent un moyen de s’évader, de voyager, de rêver à un autre monde possible.

Pour cela, et pour bien d’autres raisons, « La Nuit des temps » est en plein essor. D’ailleurs, depuis le début de leur aventure, Ayla et Solveig ont été rejointes par Jérôme ainsi que Hugo, leur apprenti.

Une librairie rennaise ouverte sur le monde

Depuis peu, les librairies font partie des « commerces essentiels » qui peuvent rester ouverts en cas de confinement. Si elles se réjouissent de cette nouvelle, Ayla et Solveig ne sont pas dupes. Tandis que l’on pourra continuer de fréquenter les librairies, d’autres lieux de loisirs restent fermés, des lieux tout aussi essentiels pour beaucoup de personnes. Les libraires rappellent en effet que, malgré l’essor du secteur depuis la crise, le monde du livre reste élitiste et pas nécessairement représentatif des loisirs de tou.te.s les Français.e.s.

librairie-la-nuit-des-temps-instagram-rennes

Compte Instagram @librairielanuitdestemps

Pour tenter de casser ce côté élitiste, les libraires de « La Nuit des temps » mettent en place des initiatives comme le livre suspendu (à la manière du café suspendu), utilisé presque tous les jours. Pour « aller à l’encontre des gens qui ne seraient pas venus naturellement », Solveig a travaillé auprès de la prison de Rennes et Ayla auprès des migrants.

L’objectif, dans tous les cas, reste de « désacraliser l’image d’un lieu qui peut encore faire peur » afin de participer à des échanges intercommunautaires et inclusifs.

 

La Nuit des temps

🚩 10 quai Emile Zola à Rennes, du mardi au samedi, de 10h à 18h30 (sauf jours fériés)

📍  Instagram (avec des supers conseils de lecture à la clef) : @librairielanuitdestemps

👉 Pour commander un livre, il suffit d’envoyer un mail à : librairielanuitdestemps@gmail.com

 

Prolongez la lecture : Villa Boubou : dépôt vente dans le centre-ville de Rennes